Le dernier été de Grace

Le 14 septembre 1982, le deuil s’abattait sur Monaco et la princesse entrait dans la légende.

Le 12 septembre 2012 | Mise à jour le 12 septembre 2012

PAR GHISLAINE RIBEYRE

La princesse Grace n’aime pas conduire. Mais ce matin-là, elle a pris le volant. De Roc Agel, la ferme des Grimaldi, elle descend vers le palais avec Stéphanie. Grace est vêtue simplement, chemisier blanc, jupe beige et chaussures assorties. Installées dans la Rover vert métallisé, les deux femmes n’ont pas bouclé leur ceinture de sécurité : comme ce n’est pas obligatoire en Principauté, elles n’en ont pas le ­réflexe, à l’instar de la grande majorité des ­Monégasques. Le temps est radieux en ce jour de rentrée. Après le village de La Turbie, la vue depuis la D37 est sublime. Mais les conducteurs contemplent rarement le panorama : la route est bien trop dangereuse, avec ses virages en épingle à cheveux. Le troisième, à 150 degrés, est le plus impressionnant. Le chauffeur routier qui suit la Rover ne voit pas les feux stop de la voiture s’allumer. Au contraire, elle semble accélérer et part tout droit. La Rover pulvérise la glissière de sécurité, plonge de 40 mètres et multiplie les tonneaux avant de s’immobiliser sur le toit. Les voisins qui se précipitent mettent quelques minutes avant de reconnaître, dans cette jeune fille miraculeusement indemne qui les supplie de « sauver maman », la princesse Stéphanie, et, dans cette femme qui gît, inconsciente, Grace de Monaco. Elle meurt le lendemain, des suites d’une hémorragie interne. Rainier, dit-on, a pris vingt ans d’un coup.Les Monégasques se souviennent de la dernière apparition de Grace. C’était il y a quelques semaines, début août 1982, au premier bal de la Croix-Rouge de Stéphanie. La famille avait fait une arrivée remarquée, tous les cinq en blanc, « très fitzgéraldiens », osa un convive.

En mai 1955, au Festival de Cannes, Grace de Monaco s'appelait encore Grace Kelly. Elle était venue présenter "La main au collet", d'Alfred Hitchcock. © Jack Garofalo/Michou Simon/PARISMATCH/SCOOP
En mai 1955, au Festival de Cannes, Grace de Monaco s’appelait encore Grace Kelly. Elle était venue présenter “La main au collet”, d’Alfred Hitchcock.
© Jack Garofalo/Michou Simon/PARISMATCH/SCOOP

Grace Kelly avait quitté sa famille à 17 ans pour devenir actrice, et avait eu, avant son mariage, pas mal d’amants. Grace de Monaco, dont les enfants sont à présent de jeunes adultes, est une mère aimante mais pleine de principes. Ses filles doivent faire de beaux mariages, avec des hommes « qui s’occupent d’elles ». Si son fils, qu’elle surnomme « Albie le philosophe », ne pose pas de problème, ses relations avec Caroline et Stéphanie – surtout la première, la plus indépendante – sont souvent houleuses. Mais l’échec du mariage de Caroline avec Philippe Junot semble l’avoir convaincue d’assouplir ses positions. Cette fervente catholique est la première à conseiller le divorce à son aînée : « La religion est faite pour aider les gens, pas pour les faire souffrir », lui dit-elle. Depuis que le divorce a été prononcé, en 1980, Grace paraît enfin décidée à laisser ses filles ­inventer elles-mêmes leur bonheur. Caroline vit seule au clos Saint-Pierre. Pendant l’année 1982, Grace habite à Paris pendant la semaine, dans l’hôtel particulier des Grimaldi, avenue Foch. Elle a voulu accompagner Stéphanie, qui prépare son bac dans un cours privé de Neuilly. Quand ses amies s’étonnent qu’elle laisse sa petite dernière faire du patin à roulettes au Trocadéro et sortir en boîte de nuit, elle sourit : « La jeunesse… »

«Albie le philosophe» ne lui pose pas de problème, mais ses relations avec ses filles sont plus houleuses

Après le bal de la Croix-Rouge, Grace et Rainier ont prévu de partir en croisière avec leurs trois enfants. Mais Stéphanie, qui vient de décrocher son bac, veut passer ces vacances avec Paul Belmondo, son premier grand amour, aux Caraïbes. Il y a quelques années, Grace aurait mis son veto. Cette fois, elle accepte – Rainier, lui, ne sait rien refuser au « bébé » de la famille. Stéphanie s’envole pour Antigua. Le 12 août, Grace, Rainier, Caroline et ­Albert, accompagnés de quelques amis, dont Louis de Polignac, embarquent sur le « Mermoz », à Bergen. Direction le Grand Nord, les fjords et les villages inuits. Ces vacances familiales sont aussi un événement mondain : les Croisières Paquet, propriétaire du paquebot, ont fait beaucoup de publicité pour cette « croisière de prestige en compagnie du prince Rainier et de la princesse Grace ». L’ambiance est joyeuse, les tensions ­familiales oubliées. Lors d’un spectacle de magie donné à bord, ­Caroline et ­Albert ont voulu faire une blague à leurs parents. Quand le magicien, mis dans la confidence, cherche dans le public une femme pour l’assister, ­Caroline monte sur scène, s’allonge dans une caisse et se fait « couper en deux », sous le regard stupéfait de Grace et Rainier. Les jours suivants, il leur suffit d’évoquer la scène pour piquer un fou rire.

Cette croisière est une idée de Rainier. Il y a pensé quand ils ont fêté leur 25e anniversaire de mariage, au printemps 1981, chez Frank Sinatra, à Palm Springs. Ils ont célébré le 26e à Taïwan, où Grace a rebaptisé le paquebot « Constitution », à bord duquel elle était arrivée à Monaco, en 1956. Le navire est prêt pour une deuxième vie, leur couple aussi. Après avoir essuyé des tempêtes, il navigue désormais en eaux tranquilles. « On se comprend », explique Grace à ses amies. Depuis qu’elle vit à Paris une bonne partie du temps, Rainier semble plus attentif à elle.

Le 19 août 1982, Grace et Rainier débarquent du « Mermoz ». Comme chaque été, ils s’installent à Roc Agel, où Grace aime jardiner et Rainier s’occuper de ses animaux. Cette année, le programme est un peu différent : elle a plein de projets…

Retrouvez l’intégralité de cet article et les plus belles photos de Grace de Monaco dans Paris Match n°3204 du 13 au 19 septembre 2012

Source: parismatch.com

Advertisements

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...